Mycose vaginale : après les démangeaisons, suivent les brûlures

Par l'équipe de SOS Mycose le samedi 25 décembre 2010 à 11h.
  • 1
  • 2

Caractéristiques d’une mycose vaginale

La mycose vaginaleLe thème de la mycose vaginale n’est pas un sujet facile à aborder pour la femme car il est synonyme d’infection sexuelle transmissible ou d’une hygiène intime douteuse et pourtant en apprenant à bien connaître les caractéristiques de la mycose vaginale, on comprend mieux pourquoi il est nécessaire d’observer autrement ce type d’infection.

Même si on préfère souvent l’ignorer, la mycose vaginale est très présente dans la vie d’une femme car plus de 75% de la gent féminine a été une fois confrontée aux symptômes de cette infection vaginale.

Petit rappel : la mycose vaginale est le résultat de la prolifération du champignon appelé le Candida Albicans qui est déjà présent naturellement en petit nombre dans la flore vaginale de la femme.

Inflammation des tissus à cause de la mycose vaginale La mycose peut être transmise à la femme par le biais de relations sexuelles avec une personne porteuse de germes. Mais le scénario le plus fréquent est le dérèglement de la flore vaginale qui mène à la multiplication de ce champignon responsable en fin de compte la mycose.

Les premiers symptômes qui sont à prendre avec précaution représentent des démangeaisons de la vulve qui sont suivies de brûlures et d’apparitions d’œdèmes douloureux. On souligne aussi des pertes blanches importantes avec une texture gluante ainsi que des lèvres irritées. Il est important d’avoir un avis médical assez tôt sur ces symptômes car les démangeaisons de la vulve peuvent constituer des signes symptomatiques pour d’autres types d’infections.

La mycose vaginale est une infection fongique qui est très désagréable pour la femme qui ressentira des douleurs aussi bien en urinant qu’en ayant des rapports sexuels. En termes de prévention, on recommande que la femme fasse attention à l’usage excessif d’antibiotiques ou de savons intimes qui provoquent le dérèglement de la flore vaginale qui reste en partie l’un des facteurs favorisant la prolifération du Candida Albicans.

Je partage donc je suis !
  • Suivant
    Prévention contre les mycoses vaginales
  • Inflammation des tissus à cause de la mycose vaginale



    Plus d'informations

    La mycose vaginale



    Plus d'informations
    Dites stop aux mycoses !

    © 2017 SOS Mycose par Webvaloris.

    La reproduction, même partielle, des contenus des pages de ce site sans accord préalable est strictement interdite. Pour toute demande : agence@webvaloris.fr